TAV

TAV (Tout l’art du Verre) et Intermac ensemble pour créer un exemple concret de « smart manufacturing ».

L'une des collaborations technologiques les plus intéressantes de l'industrie 4.0., capable d'intégrer l'excellence de l'automatisation industrielle et de la robotique aux processus de production les plus avancés, porte les couleurs de la France.

Client: TAV - Tout l’art du verre
Ville: Treize-Septiers, Nantes
Pays: France

L'ambitieux projet de Jean-Yves Glumineau se concrétise juste en face de l'actuelle usine TIV (Tout l’Intérêt du Vitrage Isolant), située à Treize-Septiers (près de Nantes, en France) : il s'agit une nouvelle unité de transformation du verre plat « TAV » (Tout l’art du verre). Un projet innovant, caractérisé par une automatisation maximale des processus, visant à créer une véritable usine intelligente. Le nouvel établissement est équipé de technologies spécialisées pour la coupe, le meulage / polissage, l’impression céramique, l’émaillage et la trempe du verre : de nouveaux procédés ont élargi la gamme de produits déjà proposée par la société mère TIV. Les nouveaux façonnages sont principalement destinés aux architectes d'intérieur, aux fabricants de meubles, aux forgerons et aux constructeurs de grandes façades et de portes et fenêtres en verre.

Pour lancer ce projet, Jean-Yves Glumineau a fait appel à la collaboration de Jean-Louis Piscina, un professionnel du verre bénéficiant de 25 années d’expérience dans le domaine de la miroiterie, notamment expert en matière de façonnage et de traitement du verre. Nous recherchions non seulement un associé de confiance, mais aussi un partenaire technologique irréprochable à qui confier la réalisation de ce défi. Technologies de façonnage avancées, connectivité, outils de simulation des produits et des processus, traçabilité préventive : tels sont les principaux thèmes abordés par Intermac et Tav pour entreprendre la voie ambitieuse de l’automatisation, en intégrant ses ressources et son savoir-faire novateur. Cette nouvelle usine occupe une surface de 5 300 m² qui viennent s’ajouter aux 7 500 m² de TIV (qui atteindra, à son tour, en 2018, 15 000 m²). En effet, en imaginant la nouvelle usine, Jean-Louis Piscina et Jean-Yves Glumineau ont voulu donner vie à un nouveau concept industriel de miroiterie, en suivant la philosophie adoptée pour TIV en 2008 : « Tout sur la ligne, sans avoir besoin de toucher le verre et en réduisant l'intervention de l'homme ».

Industry 4.0

Le défi du projet TAV, résultant d’un investissement de 5 millions d’euros, consistait à combiner un large éventail d'expertises et à développer un niveau élevé d’automatisation grâce à l’intégration de la robotique. Les machines insérées dans le processus d'automatisation optimisent leurs performances de manière continue et constante. Les solutions développées par Intermac se traduisent par la certitude pour le client de savoir exactement ce qui est produit et connaître le niveau d'efficacité atteint. L'automatisation élimine le risque d'erreur et l'intervention manuelle, si bien que la cadence de production atteint des niveaux de perfection. Et ce n'est pas tout : le client est désormais en mesure de connaître le temps d'exécution d'une commande et de le maximiser pour répondre aux demandes du marché dans les meilleurs délais. En particulier, pour répondre au besoin de flexibilité maximale, un processus de lot unique a été développé pour optimiser la production et personnaliser les grandes quantités produites. TAV est ainsi en mesure d’adapter rapidement sa production à l'évolution de la demande et aux besoins du marché. « Nous voulions que toutes les machines puissent communiquer les unes avec les autres, travaillant de manière coordonnée et sans intervention de l’opérateur. Nous avons brillamment réussi », déclare encore Jean-Louis Piscina.

« L'objectif que nous voulions atteindre pour cette nouvelle usine était de tout avoir sur la ligne et de ne plus avoir à manipuler le verre. Nous avions besoin de nouveaux équipements à la pointe de la technologie pour éliminer les dispersions dues au transfert de plaques de verre d'une machine à une autre, en minimisant le déplacement manuel du verre, évitant ainsi que l'opérateur passe la plupart de son temps à pousser des chariots au lieu d'être efficace et productif sur les machines ».
Jean-Yves Glumineau Propriétaire
Jean-Yves Glumineau
TAV: Photo 1
TAV: Photo 2
TAV: Photo 3
TAV: Photo 4
TAV: Photo 5
TAV: Photo 6
TAV: Photo 7
TAV: Photo 8
Les grandes idées ont besoin de grands partenaires.
Découvrez comment vous pouvez transformer votre activité avec Intermac.
Fiam
Art du verre et technologies de dernière génération
Cerviglas
Cookies help us to provide our services. Using these services, you agree to the use of cookies from us. Info
Go to top of page